Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence


Reconstructions 3D d'une colonne vertébrale atteinte par la tuberculoseL'imagerie 3D, quelle valeur ajoutée en paléopathologie ?

L'imagerie 3D est aujourd'hui largement utilisée pour l'étude des os anciens qu’ils soient humains ou animaux. Si cette méthode a été adoptée de manière consensuelle par les paléoanthropologues, son intérêt pour la paléopathologie a été récemment remis en question. L'objectif de l’article publié par Hélène Coqueugniot et ses collaborateurs (laboratoire PACEA) dans International Journal of Osteoarchaeology est de démontrer l’intérêt des reconstructions 3D pour proposer un diagnostic en paléopathologie.

Légende : Sépulture F2 de Pendimoun, sujet féminin dont la composante génétique héritée des chasseurs-cueilleurs atteint plus de 55%. © Henri DudayMétissages biologiques entre migrants néolithiques et chasseurs-cueilleurs locaux en Europe de l’Ouest, Science Advances, juin 2020

Une équipe franco-allemande (dont des chercheurs du laboratoire PACEA) publie les premières données paléogénomiques documentant les processus de métissage entre premiers fermiers néolithiques arrivant dans l’ouest de l’Europe et chasseurs-cueilleurs locaux.

Coquillages de patelles, de palourde et de moules de Figueira Brava (© Joao Zilhão) et référentiels actuels (CNRS C. Dupont)Les Néandertaliens, pionniers de l’exploitation des ressources marines, Science, mars 2020

Les néandertaliens exploitaient-ils la mer ? Une équipe internationale, dont des chercheurs du LaScArBx, vient de publier dans Science un article sur les plus anciens témoignages de relations entre les hommes et la mer...

Trajectories of cultural innovation from the Middle to Later Stone Age in Eastern Africa: Personal ornaments, bone artifacts, and ocher from Panga ya Saidi, KenyaTrajectories of cultural innovation from the Middle to Later Stone Age in Eastern Africa: Personal ornaments, bone artifacts, and ocher from Panga ya Saidi, Kenya

Des chercheurs du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux (LaScArBx) découvrent comment des cultures modernes se sont développées en Afrique de Est.

Des rhizomes amylacés cuits en Afrique du Sud il y a 170 mille ans, décembre 2019Des rhizomes amylacés cuits en Afrique du Sud il y a 170 mille ans, décembre 2019

Une équipe internationale de paléobotanistes et archéologues révèle, dans un article qui vient d’être publié dans la revue Science, qu’il y a 170 000 ans, les habitants de Border Cave (une grotte d’Afrique du Sud) extrayaient du sol, vraisemblablement avec des bâtons à fouir, des rhizomes riches en carbohydrates, et les ramenaient à la grotte pour les cuire et les consommer. Cette découverte apporte des informations inédites sur les pratiques alimentaires des premiers hommes anatomiquement modernes d’Afrique australe.

Résister à la justice, XII-XVIII sièclesRésister à la justice, XII-XVIII siècles

PARUTION CLASSIQUES GARNIER : RÉSISTER À LA JUSTICE, XIIe-XVIIIe siècles, sous la direction de Martine Charageat, Bernard Ribémont, Mathieu Soula et Mathieu Vivas.



HAUT