Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Du nouveau sur l'invention de l'arc

L’apparition de l’arc est une question très débattue. Le plus ancien arc connu date d'il y a 12 000 ans mais certains microlithes (petits silex taillés) découverts dans des sites d'Afrique du Sud, datés entre 66 000 et 59 000 ans, portent des traces de mastic ainsi que des microfractures qui ont fait penser à certains chercheurs que des arcs auraient pu être utilisés en Afrique Australe déjà à cette époque.

Une nouvelle étude, à laquelle ont participé des chercheurs du LabEx Sciences Archéologiques de Bordeaux (Francesco d'Errico, UMR PACEA), semble confirmer une origine ancienne. Les chercheurs ont analysé au CT-scan la pointe de Sibudu (voir photo ci-dessous) et des copies expérimentales. Ils ont ensuite demandé à un chasseur San de tirer avec son arc, des flèches armées avec les copies de la pointe archéologique sur une carcasse de chèvre. Les San utilisent des arcs de faible puissance car leurs pointes de flèche sont empoisonnées. De ce fait, les pointes restent souvent intactes même si elles ont un effet létal. 

L'analyse des microfractures engendrées par l'impact sur les pointes expérimentales et sur des pointes expérimentales chauffées montre que les fractures identifiées sur la pointe archéologique ressemblent davantage à celles produites en tirant à l'arc qu'en chauffant accidentellement les pointes. Cela renforce l'hypothèse que l'arc a bien été utilisé il y a au moins 60 000 ans et que ces premières flèches étaient aussi armées, comme celles des San encore il y a quelques décennies, avec des fines pointes en os, probablement empoisonnées.


Légende. Gauche : pointe en os datée de 62 000 ans découverte à Sibudu (Afrique du Sud). Droite : tir de flèches armées avec des pointes en os expérimentales par un chasseur San. 

Référence article : Backwell, L., Bradfield, J., Carlson, K., Jashashvili, T., Wadley, L., & D'Errico, F. (2018). The antiquity of bow-and-arrow technology: Evidence from Middle Stone Age layers at Sibudu Cave. Antiquity, 92(362), 289-303. doi:10.15184/aqy.2018.11

Figure dans les rubriques
Publications
2018


HAUT