Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Quantifying lithic surface alterations using confocal microscopy and its relevance for exploring the Châtelperronian at La Roche-à-Pierrot (Saint-Césaire, France), février 2019

Paru récemment dans Journal of Archaeological Science, cet article co-écrit par des chercheurs de PACEA est directement lié au projet LabEx NEMO

Cet article propose une nouvelle méthodologie pour l’étude des états de surface basée sur des mesures de rugosité par microscopie confocale. Cette approche nouvelle permet la quantification et une distinction reproductible entre différents états de surface parmi des échantillons géologiques et du matériel archéologique d’un niveau attribué au Châtelperonnien à La Roche-à-Pierrot (Saint-Césaire, France). Ce gisement, mieux connu pour la découverte de restes néandertaliens dans un niveau attribué au Châtelperronien, joue un rôle critique dans les débats concernant l’émergence du paléolithique récent et l’apparition des hommes anatomiquement modernes en Europe de l’Ouest. Dans ce contexte, la question de l’intégrité chrono-culturelle du Châtelperronien à Saint-Césaire est cruciale. Les résultats démontrent une importante variabilité des états de surface au sein d’un échantillon d’artefacts correspondant aux pointes de Châtelperron et à ceux collectés à proximité des restes néandertaliens. Cela renforce donc les arguments précédents concernant la remise en question de l’association entre les restes néandertaliens et le Châtelperronien à Saint-Césaire. Cette étude exploratoire confirme le potentiel des analyses de rugosité à la fois pour les analyses taphonomiques et tracéologiques des industries lithiques.

Fig. Les scans 3D reflètent la rugosité de surface d’un artefact lustré à gauche - et à droite la rugosité d’un artefact avec patine blanche. 


Référence
Quantifying lithic surface alterations using confocal microscopy and its relevance for exploring the Châtelperronian at La Roche-à-Pierrot (Saint-Césaire, France). Aline Gallanda , Alain Queffeleca, Solène Cauxa,b, Jean-Guillaume Bordesa - Journal of Aechaeological Science, 104:45-55, février 2019.


Lire l'article
: https://doi.org/10.1016/j.jas.2019.01.009


a/ UMR 5199-PACEA, Université de Bordeaux, Bâtiment B2, Avenue des Facultés, CS 50023, 33615, Pessac Cedex, France

b/ Centre de Recherche Français, Jérusalem, Israël

Figure dans les rubriques
Publications
2019


HAUT