Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Peer Community In Archaeology, mars 2020

10/04Peer Community In Archaeology, mars 2020

Création d'un nouveau système de révision par les pairs de manuscrits scientifiques, dans le domaine de l'archéologie, la Peer Community In Archaeology (PCI Archaeology : https://archaeo.peercommunityin.org/).

 
Le système actuel de publications scientifiques pose de nombreux problèmes, illustrés par les âpres négociations en cours entre plusieurs établissements de recherche européens et les principaux éditeurs scientifiques.

L’une des solutions souvent mise en avant est l’open access, mais celle-ci est actuellement très onéreuse et ne   résout donc qu’une partie du problème. Une autre solution, largement plébiscitée dans certaines disciplines, est le dépôt de manuscrit sur des serveurs de preprints.

Toutefois, l’absence de processus de relecture par les pairs pose problème dans ce cas. Afin de pallier à ce problème concernant les preprints, un système a été mis en place     par des chercheurs de l’INRAE : la Peer Community In (PCI) (https://peercommunityin.org/).

Cette initiative se veut organiser de façon complètement transparente le processus de révision par les pairs de manuscrit déjà déposés sur des serveurs de preprints. Le   processus complet est expliqué sur leur site internet en vidéo : https://youtu.be/4PZhpnc8wwo(3min40).

Ce système offre donc l’avantage de l’open access et du peer reviewing, en se passant des éditeurs scientifiques et sans coût supplémentaire pour la communauté (et in fine, pour le contribuable).

Pour résumer, une PCI est une communauté de chercheurs (appelés recommenders) qui acceptent de jouer le rôle d’éditeur associé pour un nombre limité de manuscrit par an. Lorsqu’un chercheur dépose un manuscrit sur un  serveur de preprint, il peut demander à la PCI de réviser son travail et un processus classique de révision s’engage si un recommandeur prend l’article en charge. Ce processus aboutit, ou non, à une validation du manuscrit (avec ou sans révisions) par la communauté.

Certaines sections du CoNRS, ainsi que le Conseil Scientifique de l’institut InEE, ont déjà soutenu cette initiative et ont annoncé considérer un manuscrit validé par une PCI comme une publication dans une revue de rang A. Plus de 1000 chercheurs sont déjà intégrés comme recommandeurs des premières PCI. Il est également  important de noter que cette validation n’empêche en rien la publication, en suivant, du manuscrit dans une revue classique, si tel est le souhait des auteurs. Plusieurs éditeurs ont déjà accepté de le faire et certains prévoient même de venir chercher dans ces manuscrits déjà validés des articles à publier dans leur revue avec un processus de révision allégé. Les avantages d’un tel système sont nombreux, et sont résumés ici : https://youtu.be/jMhVl__gupg.

Nous vous invitons à visiter ces pages de site PCI général pour voir les soutiens institutionnels, académiques, et de monde de l'édition scientifique :    https://peercommunityin.org/who-supports-peer-community-in/ et https://peercommunityin.org/pci-friendly-journals/

Plusieurs PCI existent déjà, dans des domaines variés, pour l’instant fortement liés à la biologie car c’est le domaine de recherche des fondateurs du système. Vous pouvez ainsi regarder comment cela fonctionne déjà pour des disciplines telles que /Ecology/,Evolutionary Biology/, /Paleontology/, /Entomology/, sur leurs site dédiés. Les PCIs les plus actives recommandent actuellement 2 à 3 manuscrits par mois.
   
Nous pensons que ce type d’initiative peut participer d’un changement radical et nécessaire de la publication scientifique dans les années à venir. Aussi nous avons créé une PCI Archaeology qui vient tout juste  d'ouvrir ses portes : https://archaeo.peercommunityin.org/. Cette communauté est actuellement forte de plus de 50 recommenders et s'étendra dans les mois à venir pour embrasser l'ensemble des spécialités, à l'échelle internationale.
   
Suivre notre actualité sur : twitter (@PCI_Archaeology), facebook ou instagram.
   
   

Figure dans les rubriques
2020


HAUT