Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

TRADITIONS POTIERES

Les traditions potières en Grèce rurale de la fin du Moyen Âge au début de l'ère moderne (XIIème - XVIème siècles) : le cas de la plaine de Mazi, dans l'arrière-pays de Thèbes (Grèce centrale). 

projet porté par : Ayed BEN AMARA, IRAMAT-CRP2A

durée : 12 mois 

financement : 25430 €

partenaires : British School at Athens - Ecole suisse d'archéologie en Grèce - American School of Classical Studies at Athens - University of Virginia - Centre Ernest Babelon, université d'Orléans - Euphorie des Antiquités Classiques d'Attique occidentale, des Pirée et des îles. 

mots clés : Artisanat, commerce, technologie potière, Byzance, Empire latin de Constantinople, République de Venise, Empire Ottoman, glaçures, pigments, plomb, étain, pétrographie. 


Résumé :
 

La fin du Moyen Age, la Renaissance et le début de l'ère moderne constituent des périodes complexes au sein de l'Histoire sociale et culturelle de la Grèce. Les sources écrites se concentrent surtout sur les processus économiques, l'organisation politique, la gestion du territoire et la stratégie militaire en relation à l'expansion latine en Orient et au pouvoir exercé par les Ottomans sur l'Egée. De ce fait, l'attention des archéologues s'est surtout portée sur le fonctionnement des villes comme centres d'échanges et lieux de pouvoir. En revanche, la vie quotidienne, surtout en milieu rural, de même que le degré d'interdépendance entre une ville et son arrière-pays, et le niveau d'intégration commerciale et culturelle des hameaux et villages aux réseaux d'échanges plus larges, restent à explorer. Pour cela, la céramique collectée en prospection archéologique, en périphérie des centres urbains et sur des superficies couvrant plusieurs villages, offre un témoin précieux. 

Notre projet interdisciplinaire s'attache à mieux comprendre la diversité et l'évolution des échanges du XIIème au XVlème siècle en Grèce, à la croisée entre monde médiéval et monde moderne, et à la jonction entre Occident et Orient. Sur la base d'une approche combinant histoire, archéologie et archéométrie, il s'agit de déterminer la provenance des céramiques, d'examiner la diversité des productions locales et des importations, de caractériser les techniques de production et de décoration des poteries, et d'interpréter ces éléments dans leur contexte d'occupation régionale. Le projet se concentre sur la plaine de Mazi, une zone d'habitat rural dans l'arrière-pays de la ville de Thèbes. Cet important centre de commerce et d 'administration de la Grèce byzantine passa sous contrôle Franc après la Quatrième Croisade (1204), puis Catalan (1311), Navarrais (1379), Florentin (1388) et Ottoman (1458). Le projet viendra consolider des résultats acquis dans le cadre d'un postdoctorat ldEx sur la céramique byzantine et franque à Thèbes (IRAMAT, Florence Liard, 2018-2019). Ce projet s'inscrit dans les axes 1 et 2 du Labex.

Figure dans les rubriques
AAP8 RECHERCHE - PROJETS RETENUS


HAUT