Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

ARCHEA - ARChéologie et Histoire des Epidémies Anciennes (Ier-VIIIe s. apr. J.-C.)

ARChéologie et Histoire des Epidémies Anciennes (Ier-VIIIe s. apr. J.-C.). Pour l’élaboration d’un corpus européen. 

projet porté par : Dominique Castex, PACEA

durée : 16 mois 

financement : 31 570€

partenaires : AUSONIUS, Durham University, UMR 8210 ANHIMA, EFR, Max Planck Institute de Jena

mots clés : Archéologie, Histoire, Epidémie, Peste, Antiquité, Haut Moyen Age


Ce projet s’inscrit dans le champ de réflexion concernant les épidémies de peste anciennes et se fonde sur une exploitation conjointe des archives textuelles et des données archéologiques et biologiques issues de plusieurs sites funéraires européens. A la suite de nos premières investigations et résultats relatifs à la deuxième pandémie de peste, nous souhaitons maintenant engager un projet clairement interdisciplinaire qui vise à entreprendre des recherches novatrices sur la première pandémie et les épidémies de « pestes » antiques.

Nos deux objectifs principaux sont, d’une part, retracer les itinéraires de ces pestes (C14, modélisations 3D, sources écrites, recherche d’agents pathogènes, analyse spatiale), et d’autre part, analyser et interpréter leur impact social et culturel en intégrant données épidémiologiques et archéologiques en lien avec les connaissances populaires et médicales de la maladie pour les périodes considérées. Plusieurs chercheurs français et étrangers avec des compétences dans différents domaines disciplinaires sont prêts à intégrer ce vaste projet. Avant de le soumettre à un nouvel appel d’offre de l’ANR et répondre à certains questionnements qui garantiraient sa faisabilité nous souhaiterions pouvoir développer quatre axes de recherche en particulier : 

  • (1) Améliorer l’inventaire des sites funéraires susceptibles d’être intégrés au projet par une approche rigoureuse (bibliographie, rapports de fouille, conservation des séries ostéologiques, accès aux données…),
  • (2) Procéder à des tests de faisabilité de l’ADN afin d’assurer l'identification de possibles agents pathogènes,
  • (3) Initier une première évaluation de certaines sources historiques antiques susceptibles de contribuer à des investigations sur les questions d’épidémie
  • (4) Amorcer le développement d’un outil cartographique fondé sur un recensement des sources archéologiques et archivistiques de manière à alimenter des analyses spatiales et à discuter de la diffusion des épidémies et de la concordance (ou non ?) entre les différentes sources utilisées.
Figure dans les rubriques
AAP7 RECHERCHE - PROJETS RETENUS


HAUT