Français English
LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

une délégation indonésienne en visite à PACEA

une délégation indonésienne en visite à PACEA

Dans le cadre du projet LaScArBx « PAPUA » Archéologie et ethnoarchéologie dans les Stars Montains (Indonésie) porté par Marian VANHAEREN (CNRS, PACEA), une délégation indonésienne s’est rendue cet été à Bordeaux afin d’y rencontrer les partenaires scientifiques du projet. 

Messieurs Hironimus Uropmabin (Directeur du Bureau pour la culture de la Province de Papua), Irfan Mahmud (Directeur du Balai Arkeologi de Makassar) et I Gusti Made Sudarmika (Directeur du Balai Arkeologi de Jayapura) ont rencontré cet été durant une dizaine de jours, les porteurs du projet PAPUA. Au cours de leur séjour, ils sont allés à la rencontre de différentes institutions afin d'observer comment elles valorisent leur patrimoine archéologique. Lors de ce séjour, ils ont pu visiter des grottes ornées du Périgord comme Combarelles, Font de Gaume et Rouffignac, ainsi que les fac-similés du Roc Aux Sorcier, Lascaux II et de Lascaux IV en construction. Parmi leurs excursions comptaient aussi les visites de chantiers de fouilles archéologiques comme l'Abri Pataud, le site du Taillis des coteaux (en cours de fouilles) et de plusieurs musées dont le Musée National de la Préhistoire, le Pôle International de la Préhistoire, le Musée d´Aquitaine, le Musée de la Préhistoire de Lussac-les-Châteaux. Enfin, plusieurs monuments classés Unesco comme l´ensemble urbain de Bordeaux et l´Abbaye de la Sauve-Majeur leur ont aussi fait forte impression. Par ailleurs, ils sont venus rencontrer le LabEx et ont pu visiter l’exposition vitrine « Sciences archéologiques, l’avenir du passé ».

L'Indonésie regorge de ressources archéologiques et ethnographiques. Si le pays est connu pour avoir révélé de grandes découvertes ces dernières années, comme l'Homme de Flores ou la Grotte ornée de Maros, certaines régions comme la Province de Papouasie, située en Nouvelle-Guinée n'ont jusqu'à présent connu que peu d'effort d'investigations archéologiques.

Marian VANHAEREN, Wulf SCHIEFENHÖVEL (professeur d’anthropologie au Max Planck Institute et professeur invité IdEx) et Nicolas ANTUNES (post-doc PACEA sur le projet PAPUA) travaillent de concert avec leurs collègues indonésiens afin d'identifier de nouveaux sites archéologiques en Papouasie et de valoriser les éventuelles découvertes au sein de ce pays. Les visites organisées cet été en Aquitaine ont été très instructives tant pour les chercheurs indonésiens que pour les chercheurs de PACEA. Les collègues indonésiens ont pris conscience de l’importance pour les archéologues comme pour le grand public de connaître leur passé. Ce séjour leur a donné l’envie de poursuivre les recherches concernant leur propre patrimoine archéologique et ethnoarchéologique afin de les rendre accessibles à un large public. Toutes ces visites leur ont aussi permis de se rendre compte des erreurs à ne pas commettre concernant la conservation du patrimoine, avec notamment le triste exemple de la détérioration des peintures de Lascaux. Forts de cette expérience, les collègues indonésiens ont maintenant connaissance des méthodes de fouilles et d´analyse de l’équipe bordelaise ainsi que des méthodes et outils de valorisation et de pédagogie qu'ils ne manqueront pas de promouvoir au sein de leurs institutions dès leur retour. 


Partager sur   

Accès direct

HAUT