LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

L’école thématique internationale de Bordeaux en architecture antique

L’école thématique internationale de Bordeaux  en architecture antique

une nouvelle manière d’enseigner : l’école thématique internationale de Bordeaux en architecture antique traverse l’Atlantique


Pour la seconde année consécutive, l’Ecole thématique internationale « Architecture antique » portée par Laurence CAVALIER (Maître de conférences en Histoire de l'Art et Archéologie antique à AUSONIUS, UBM) avec la collaboration de Jacques DES COURTILS (Professeur d’Histoire de l'Art antique et d’Archéologie, AUSONIUS, UBM) s’est tenue à l’université Bordeaux Montaigne, du 15 au 17 mars 2017.

Cette Ecole thématique s’appuie sur un programme franco-américain PUF[1] - Partner University Fund qui associe Emory University (Atlanta), University of Wisconsin (Madison), et l’Université Bordeaux Montaigne. L’objectif est de former les étudiants à l’archéologie de terrain sur des sites prestigieux de la Grèce du Nord.


Sur trois jours, l’Ecole thématique vise à donner une formation technique de pointe en architecture antique, qui n’existe nulle part ailleurs en France, délivrée par des spécialistes français et américains, tous archéologues de terrain. Cette année, les étudiants qui ont suivi l’Ecole thématique étaient français, américains, italiens, grecs, algériens, marocains et iraniens.  

Les objectifs de ces trois jours en immersion ont été atteints :

- former les étudiants aux méthodes d’analyse de l’architecture antique,

- renforcer les connaissances  théoriques (outillage et techniques de construction antiques, analyse des matériaux, connaissance des styles…),  

- acquérir un vocabulaire technique bilingue (français-anglais),

- préparer la participation à des stages de terrain (Thasos, Samothrace, Égée du nord).  


À la suite de ce séminaire, les étudiants auront la chance de faire un voyage d’études sur plusieurs sites de Grèce avec leurs enseignants dans le cadre du programme PUF dirigé par Jacques DES COURTILS. Selon ce dernier, cette Ecole thématique constitue pour les étudiants un incubateur, voire un tremplin pour intégrer des programmes de recherche internationaux comme le PUF qu’il dirige. Donc une réelle passerelle entre la formation et la recherche.  

Par ailleurs, à l’échelle d’une communauté (celle des spécialistes de l’architecture antique), qui n’est pas très large en France, ce type de séminaire permet de fédérer la communauté, de tisser un réseau international, « d’enjamber l’Atlantique ».

Cette école thématique n’aurait pas été possible sans le soutien financier du LabEx Sciences Archéologiques de Bordeaux (AAP5-Formation, projet sur 3 ans).

L’originalité de ce séminaire : une immersion durant trois jours visant à fédérer la communauté, des cours en amphithéâtre, des interventions en anglais par visioconférence face à des interlocuteurs basés à l’autre bout du monde.

Parmi les intervenants extérieurs, citons Jean-Yves MARC (IdEx Strasbourg), Didier LAROCHE (ENSAS, Strasbourg), Elisa SIOUMPARA (Hellenic Ministry of Culture, Athènes), B. WESCOAT (Emory University, Atlanta), J. PAGA (College of William and Mary, Williamsburg) ; A. KOCH (Towson University, Baltimore), M. POPKIN (Case Western Reserve University, Cleveland), W. AYLWARD (University of Wisconsin, Madison), S. BLEVINS  (Washington University St. Louis).  Comme l’an passé, Anna GUTIERREZ (IRAMAT-CRP2A) a participé aux enseignements. Des doctorants (Vincent BAILLET, Laura BARATAUD, Audrey DUBERNET) ainsi qu’une jeune docteur (Marietta DROMAIN) d’AUSONIUS sont également intervenus en anglais et en français devant les professeurs d’outre Atlantique et leurs étudiants. 

Victime de son succès, cette deuxième école thématique internationale a dû, cette année encore, refuser des étudiants par manque de moyens (18 demandes pour 6 étudiants pris en charge). Certains étudiants ont donc autofinancé leur participation pour venir suivre la formation comme auditeurs libres.

Devant une demande en très forte croissance,  Laurence CAVALIER et Jacques DES COURTILS s’interrogent sur la continuité, voire la pérennisation de cette école thématique. Si le financement est assuré pour la 3ème session (mars 2018), rien n’est encore prévu pour la suite. Or chacun des intervenants est persuadé de l’efficacité de ce type d’enseignement qui mériterait une intégration dans les enseignements diplômants. Car pour l’instant, cette école thématique n’est pas reconnue à l’échelle de l’établissement et n’est considérée que comme un « complément de formation ».  

Pour Jean-Yves MARC, professeur d’archéologie romaine à l’Université de Strasbourg (qui intervenait durant ces trois jours), ce type de formation est innovante, pilote, et met en avant une nouvelle manière d’enseigner. Laurence CAVALIER souligne l’importance de la mise en place d’un réseau international pour le rayonnement de la discipline, l’attractivité du site bordelais et l’intégration de nos jeunes chercheurs dans la communauté scientifique.

[1] Architectural Networks in the Northern Aegean : Thasos, Samothrace, Ilion and the Formation of Hellenistic. 

Propos recueillis par Catherine de Noter, responsable valorisation du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux


En savoir plus sur l’Ecole thématique
 :

contact : Laurence.Cavalier@u-bordeaux-montaigne.fr

voir sur le site du LaScArBx

site dédié : http://architectureantique.u-bordeaux.fr


En savoir plus sur le programme PUF
   :

voir sur le site d’AUSONIUS

site dédié : https://samothrace.emory.edu/research/


/>

Figure dans les rubriques
Toutes les actualités
Formation/Enseignement supérieur


HAUT