LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

Arrivée de William BANKS, chercheur recruté sur une chaire junior affectée à PACEA

Arrivée de William BANKS, chercheur recruté sur une chaire junior affectée à PACEA

William BANKS, archéologue préhistorien, spécialiste de la modélisation des niches éco-culturelles, a pris ses fonctions fin mars 2014 au sein du laboratoire PACEA…


William BANKS est archéologue, préhistorien de formation. De 2000 à 2005, il était archéologue en chef du Bureau de Gestion du Patrimoine Historique de l’Etat du Kansas (Kansas State Historical Society). Il a parallèlement préparé sa thèse de Doctorat en Anthropologie (soutenue en 2004 à l’Université du Kansas), sur la fonction des outils lithiques utilisés sur le fameux site de Solutré. A l’issue de sa thèse et pour entamer de nouvelles recherches, William a décidé de poursuivre sa carrière en France.


En 2005, W. Banks obtient un Post-Doc au CNRS sous la direction de Francesco d’Errico et explore dans ce cadre des méthodes issues de l’écologie pour tenter de répondre à des questions archéologiques qui concernent toutes la relation homme-environnement au cours du Paléolithique ; en particulier, il a recours aux algorithmes prédictifs pour reconstituer les niches éco-culturelles des populations du passé. Des contrats de recherche successifs (National Science Foundation, CNRS-INEE, ERC TRACSYMBOLS, projet LabEx NEMO..) lui permettent de poursuivre ses travaux au sein de l’UMR PACEA (CNRS-Université de Bordeaux).  


Fin mars 2014, William BANKS est recruté sur une chaire junior affectée à PACEA et financée par le LabEx LaScArBx. Ses recherches sont en effet en lien direct avec la thématique de recherche du LaScArBx (Appropriation de l’espace par les sociétés anciennes sur le temps long...). Dans le cadre de cette chaire de 3 ans, W. Banks a le projet de travailler sur la modélisation des niches éco-culturelles à une nouvelle échelle temporelle, couvrant l'ensemble du Paléolithique supérieur. Quelles incidences la forte variabilité climatique de cette période a-t-elle eues sur les chasseurs paléolithiques ? Qu'est-ce que cela nous enseigne sur la nature et l'évolution des cultures humaines ?  Ce sont les questions auxquelles William veut répondre.


?William BANKS réfléchit déjà à un projet ERC [1] : il serait question d’élargir le champ d'investigation au Paléolithique moyen  afin de mieux comprendre les mécanismes d'adaptation culturelle des Néandertaliens et des Hommes modernes..?Pour William BANKS, la chaire obtenue dans le cadre du LabEx est une « formidable opportunité » qui lui permettra de poursuivre ses recherches "dans un cadre stimulant et ouvert à l'interdisciplinarité". 


==>> Recruté en octobre 2014 au CNRS (CR1)


[1]
European Research Council



Contact
: William BANKS - william.banks@u-bordeaux.fr


Figure dans les rubriques
Chaires LabEx


HAUT