LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

MEMOIRES D'EGLISES. APPROCHE ARCHEOLOGIQUE DES PREMIERS LIEUX DE CULTE CHRETIENS ET DES ESPACES FUNERAIRES ASSOCIES EN AQUITAINE

Isabelle Cartron (Ausonius)


Partenaires : 

UMR 5060 IRAMAT- CRPAA, Bordeaux 3 ; 

UMR 5199 PACEA A3P, Bordeaux 1 ; 

Service Régional de l’Archéologie Aquitaine (DRAC) ; 

Service Archéologique de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Financement : 37 233 €

Contrat doctoral 98 000 € -

Durée : 3 ans (1er septembre 2013-31 décembre 2016) 

Recrutement contrat doctoral : Christelle Ehrhardt. Sujet : « Espace et mémoire en Aquitaine : les premiers édifices religieux chrétiens en milieu rural dans les diocèses de Bordeaux, Bazas et Agen (IVe-Xe siècle)». Sous la direction d'Isabelle Cartron.


Ce projet s’inscrit dans l’axe 3 du Labex en lien avec la thématique « caractérisation et construction des espaces de mémoire ». Il concerne l’étude des églises et des espaces funéraires qui leur sont associées pendant le haut Moyen Age, période de grandes transformations, marquée par l’apparition progressive du christianisme. Plus précisément, il s’agit de comprendre la manière dont les sites antiques ou les nécropoles ont été transformés, voire intégrés, dans la construction de ces nouveaux édifices en Aquitaine. Ce territoire n’a pas encore fait l’objet de synthèse sur cette question, bien que le potentiel archéologique soit important : 80 sites ont déjà été répertoriés grâce à des programmes de recherche antérieurs mais l’inventaire doit être approfondi.


Cette approche des premiers lieux de culte et de leur contexte d’implantation permettra d’apprécier la mesure de la mémoire des occupations antérieures et d’en déterminer les modalités. Une quinzaine de sites seront sélectionnés pour faire l’objet d’une étude plus approfondie, interdisciplinaire. Pour ces derniers, il s’agit de réaliser une étude documentaire associée à celle du bâti, à la réalisation de diagnostics archéologiques et d’analyses sur les matériaux (datations radiocarbone, analyse des mortiers, éventuellement datation par thermoluminescence).


Ce croisement de données permettra de proposer une chronologie inédite des constructions et peut révéler des choix architecturaux originaux. L’équipe regroupe des chercheurs issus de plusieurs disciplines et de différentes institutions et comprend 14 personnes susceptibles de diriger une opération archéologique. Trois sujets de master sont proposés autour de ce projet ainsi qu’un doctorat, axé sur l’analyse des édifices en milieu rural de trois diocèses. Ce projet participe pleinement à la mise en valeur du patrimoine d’Aquitaine puisque l’église, lieu de mémoire par excellence, constitue un marqueur du paysage jusqu’à l’époque contemporaine. 

Figure dans les rubriques
Axe thématique 3 - Expression du symbolique et espaces de la mémoire


HAUT