LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

ESPACE GROTTE : ETATS DE SURFACE ET PHENOMENES D’ALTERATION DES CALCAIRES DUS A L’ENVIRONNEMENT EN GROTTE

Catherine Ferrier (PACEA, CNRS, UB1)

Partenaires :
IRAMAT-CRP2A (UMR 5060)
I2M (UMR 5295) Département GCE

Collaborateurs experts :
Musée National de Préhistoire des Eysies-de-Tayac
Centre des Monuments nationaux

Financement : 29 908 €

Durée : 2,5 ans (1er septembre 2012- 31 décembre 2014)

Recrutement CDD : Dounia LARGE (du 28/10/2013 au 31/01/2014)

L’évolution en surface des parois des grottes ornées est un facteur primordial pour comprendre l’expression symbolique des artistes paléolithiques et pour conserver ces espaces de mémoire. Les phénomènes à l’origine des faciès de paroi et de leur évolution sont cependant encore très mal connus. Nous proposons donc une approche en trois axes imbriqués permettant d’un côté de caractériser et de classifier les faciès de parois naturels, d’un autre de mieux comprendre leur formation, et enfin de commencer à appliquer ces résultats à l’étude taphonomique du champ orné. Le premier axe inclut l’analyse d’échantillons représentatifs issus de la grotte laboratoire de Leye (Dordogne) par des méthodes complémentaires telles que les microscopies optique et électronique, la cathodoluminescence ou la diffraction des rayons X. Des échantillons-test ont déjà montré la faisabilité et la puissance de cette méthode, ainsi que la pertinence d’y adjoindre l’analyse de la composition en éléments traces, nécessitant l’accès aux grands instruments (analyses PIXE à AGLAE au C2RMF ou AIFIRA au CENBG).

Afin d’élucider les processus de développement des faciès de parois, nous prévoyons de les simuler en laboratoire par des expériences d’altération accélérée, technique éprouvée pour les matériaux de construction. Nous nous intéressons en particulier à la corrosion par la condensation et à certaines efflorescences de calcite. Ces résultats alimenteront la mise en place d’une méthode d’analyse légère et noninvasive destinée à la caractérisation sur site des faciès de paroi en contexte orné. Cette étude s’appuiera sur des équipements déjà disponibles dans les équipes, telles que la microscopie ou la fluorescence des rayons X de terrain, et sera testée dans des cavités emblématiques du patrimoine aquitain, telles les grottes de Rouffignac, Combarelles ou Font-de-Gaume.

Figure dans les rubriques
Axe thématique 3 - Expression du symbolique et espaces de la mémoire


HAUT