Français English
LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

CREATION D’UN REFERENTIEL ETHNO-ARCHEOLOGIQUE POUR L’INTERPRETATION DES PARURES PREHISTORIQUES

Marian Vanhaeren (PACEA-CNRS-UB1)

Partenaires :
Gruppe Humanethologie,
Max Planck Institut für Ornithologie (Andechs, Allemagne) : Wulf Schiefenhövel

Financement : 25 836 €

Durée : 2,5 ans (1er septembre 2012 – 31 décembre 2014)

Recrutement CDD : Nana Jandrasits (25/03/2013 - 24/06/2013)

L’objectif de ce projet est de créer un référentiel actualiste fondé sur les données disponibles pour les populations indigènes de Nouvelle Guinée au moment du contact avec les premiers occidentaux pour pouvoir interpréter la variabilité territoriale observée dans les parures préhistoriques. Ce référentiel établira dans quelle mesure les types de parures utilisées par un groupe humain en un lieu donné reflètent son unité ethnolinguistique, sa niche écologique, sa stratégie de subsistance, et son organisation sociale. Pour cela, nous proposons de collecter et d’analyser les données disponibles dans les travaux et archives conservés dans 9 institutions en France, Allemagne et au Pays-Bas.

Nous appliquerons ensuite ce référentiel aux bases de données existantes de la parure de l’Aurignacien et du Mésolithique récent/Néolithique ancien. Ceci permettra de comprendre dans quelle mesure les unités régionales et transrégionales identifiées par l’analyse de la parure préhistorique correspondent à des territoires ethnolinguistiques ou dépendent d’autres facteurs. Ce projet investi donc la notion de l’espace (culturel et environnemental) sur le long terme dans une approche inédite et rentre de ce fait parfaitement dans la thématique de recherche du LabEx, en particulier son axe 1 (Peuplements et territoires) et 3 (Expressions du symbolique et espace de la mémoire).

Figure dans les rubriques
Axe thématique 3 - Expression du symbolique et espaces de la mémoire

Accès direct

HAUT