Français English
LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

KELAINAI – APAMEE KIBOTOS : UNE METROPOLE PHRYGIENNE AU CARREFOUR DES CULTURES

Askold Ivantchik (Ausonius, CNRS, UB3)

Partenaires principaux :
UMR 5199 PACEA (Université Bordeaux 1 – CNRS)
Institut d’archéologie classique, Université de Munich, Allemagne
Institut archéologique « Patrimoine », Stavropol, Russie
Centre des recherches comparées sur les civilisations anciennes, Académie des sciences de Russie

Autres partenaires :
UMR 5138 Archéométrie & Archéologie (Université Lyon 2 – CNRS)
Institut d’archéologie et de l’histoire ancienne, Université d’Afyon, Turquie Musée archéologique d’Afyon, Turquie

Financement : 32 500 €

Durée : 2 ans (1er janvier 2012 – 31 décembre 2013)

La ville phrygienne de Kélainai/Apamée Kibôtos est qualifiée par Strabon de plus grand centre commercial de l’Asie après Éphèse. À l’époque achéménide (546-334 a.C.), elle était le seul lieu de résidence royale en Asie Mineure. À l’époque hellénistique, la ville est restée un site royal des Séleucides ; elle a également gardé son importance à l’époque romaine. Cependant, la ville n’a jamais fait l’objet d’une étude archéologique. Un projet de prospections, cofinancé par l’ANR et la DFG (2008-2010), a permis d’émettre plusieurs hypothèses sur la topographie de la ville antique et l’organisation de son territoire. La découverte de 98 inscriptions, dont 72 inédites (notamment une inscription lydienne), a aussi enrichi notre connaissance de l’histoire du site. Ce projet s’inscrit dans la continuité et représente le développement des recherches débutées en 2008. Les problématiques soulevées lors des prospections doivent maintenant être vérifiées par des sondages archéologiques ciblés.

Figure dans les rubriques
Axe thématique 1 - Peuplements et territoires

Accès direct

HAUT