Français English
LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

DIVERSITE BIOLOGIQUE ET CULTURELLE DE L'HOMME DE LA FIN DE LA PREHISTOIRE A LA PROTOHISTOIRE (DHP)

Stéphane ROTTIER (PACEa-CNRS-UB1)

Partenaires :

Equipe et représentant de cette équipe lié au projet : IRAMAT CRP2A, Pessac - Philippe Lanos
Plateforme Génome Transcriptome, Université de Bordeaux – Frank Salin
UMR6636 LAMPEA, Aix-en-Provence – Gwenaëlle Goude
Department of Archaeology and Anthropology, University of Bristol (UK) – Kate Robson Brown
Washington University (Saint-Louis, USA) – Erik Trinkaus
Biological Anthropology Research Center, University of Bradford (UK) – Sébastien Villotte

Financement : 51 545 €

Durée : 2 ans (1er janvier 2012 – 31 décembre 2013)

Recrutement : Fanny Mendisco (15/04/12 au 30/04/13) UB1

Le projet DHP est fondé autour de la mise en place d’une stratégie analytique originale intégrant des technologies innovantes comme la paléogénétique ou encore l’imagerie 3D à haute résolution aux études bioarchéologiques et archéothanatologiques globales portant sur des vestiges humains provenant de plusieurs gisements exceptionnels de la fin de la Préhistoire et des périodes protohistoriques. Trois niveaux d’études (l’individu/le groupe, les interactions des Hommes avec leurs milieux et la dynamique des peuplements), permettront de caractériser la diversité biologique et culturelle de populations en contexte de transition. La nature des variations anatomiques, génétiques et isotopiques apportera de nouveaux éléments fondamentaux à la connaissance de la continuité/discontinuité biologique et aux processus d’adaptation des groupes humains s'étant succédés sur ces sites. L'existence de tendances microévolutives dans ces populations aux transitions comportementales très marquées entre des modes de vie chasseur/cueilleur et agriculteur/éleveur, puis au passage à la technologie du métal, sera ainsi évaluée.

Porté par plusieurs recrutements récents, le projet DHP s’inscrit dans les objectifs du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux et permettra d’instaurer une dynamique autour des périodes chronologiques actuellement les moins étudiées sur le campus bordelais, à savoir la période entre la fin de la Préhistoire et les Âges des Métaux.

Figure dans les rubriques
Axe thématique 1 - Peuplements et territoires

Accès direct

HAUT