Français English
LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Reconstitution virtuelle des ossements humains : Recherche méthodologique préliminaire à l'étude des vestiges préhistoriques fragmentés

Porteur : Sébastien Villotte PACEA

Partenaires

UPS Archéovision

Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) et Université Libre de Bruxelles 

Financement : 21 824 €

Durée : 8 mois

Recrutement CDD : prévu

Ce projet, à dimension exploratoire, propose une recherche méthodologique innovante pour répondre aux problématiques liées à l'étude des vestiges humains préhistoriques fragmentés. L'objectif est de tenter de mettre au point une méthode originale visant à restituer les parties manquantes des vestiges osseux. Une base de données virtuelle de 30 humérus sera constituée à partir de collections ostéologiques. Chacun de ces humérus sera virtuellement découpé et une partie sera supprimée pour la suite du protocole. Chacun des os découpés sera ensuite complété par « morphing » à partir des autres modèles d’humérus complets contenus dans la base de données. Les 29 reconstructions obtenues seront comparées à l'humérus original afin de quantifier les différences entre les modèles reconstitués et l'original. Une étude statistique permettra d'apprécier l'erreur de mesure induite sur le modèle reconstitué. Cette réitération permettra de caractériser les portions de l’os pour lesquelles le résultat reste consistant au cours du processus et diffère peu ou pas du modèle de référence. Il sera alors possible de considérer comme fiable la prise de mesures au niveau de ces zones reconstruites stables. Cette recherche à la frontière entre la paléoanthropologie, l’archéoanthropologie virtuelle et les problématiques liées au patrimoine s’inscrit, à ce titre, dans les thèmes 1 et 3 du LaScArBx.

Figure dans les rubriques
AXE 1 : Peuplements et territoires

Accès direct

HAUT