Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Rôles gascons en ligne

Rôles gascons en ligne

Le projet « Rôles gascons en ligne » est un vaste programme d’édition et de mise en ligne des Rôles gascons, une exceptionnelle source documentaire émanant de la chancellerie anglaise, conservée aux National Archives (Londres). Cette source documentaire est capitale pour la connaissance du Moyen Âge en Aquitaine, et notamment pour la compréhension des dynamiques de territorialisation en Aquitaine pendant la guerre de Cent ans. 

Porteur du projet : Frédéric BOUTOULLE, Françoise LAINE (Ausonius)

Partenaires : Department of Digital Humanities, King’s College, Londres, Banque numérique des Savoirs Aquitains, DRAC, Région Aquitaine, château Ausone

Date : janv. 2012 – déc. 2013 (AAP n°1) / Juin 2013

(Financement : 79 303 €)

 
Mots clés
: Rôles gascons, Moyen Âge, chancellerie, administration, Angleterre, Aquitaine, territoires, gouvernance, index, documentation en ligne, digital humanities, calendars.

 
« Porter à connaissance un important fonds documentaire sur la Gascogne anglaise au Moyen Âge »

Les Rôles gascons, ce sont ces membranes de parchemin, cousues bout à bout et enroulées sur plusieurs mètres de long, qui constituaient, au Moyen Âge, un système d’archivage de copies des actes du roi d’Angleterre concernant son duché de Gascogne. Les Rôles gascons constituent, par conséquent, une source précieuse d’information puisqu’ils consignent les copies de tous les  mandements pris par la chancellerie anglaise de la fin du XIIIe s. au milieu du XVe s.  On y trouve, parmi les ordonnances officielles, des ordres de mobilisation de l’armée, de levées d’impôts, et différents mandements adressés aux sénéchaux, officiers, seigneurs locaux, communautés. Il s’agit de la seule grande série documentaire continue sur la Gascogne « anglaise », de la fin du XIIIe s. au milieu du XVe s.  Ils permettent notamment d’éclairer les guerres anglo-françaises et les événements politiques et diplomatiques de cette période.  Cette série est un point de passage obligé pour presque toutes les études sur l’Aquitaine à la fin du Moyen Âge. 

Les textes, écrits en latin, n’ont pour la plupart, jamais été publiés. Le projet « Rôles gascons en ligne » vise à porter à connaissance cet important fonds documentaire via un programme d’édition en ligne. La première partie des Rôles gascons (période 1242 – 1317) avait été éditée sur papier entre 1885 et 1962.  Mais le travail n’avait jamais été achevé. Le projet « Rôles gascons en ligne » reprend donc l’étude à partir des Rôles de 1317, sous le règne d’Edouard II, jusqu’en 1468, règne d’Edouard IV. Le projet s’inscrit dans la continuité d’un programme de recherche anglais (2009-2011). Une première partie du travail avait en effet été réalisée par une équipe anglaise des Universités de Liverpool et d’Oxford avec le concours technique du Department of Digital Humanities, du King’s College, à Londres.

 En 2012, le financement du programme est interrompu du côté anglais. L’Université Bordeaux 3 le reprend tout en conservant deux chercheurs de l’ancienne équipe : Simon Harris et Guilhem Pépin, formés aux universités de Liverpool et d’Oxford, sous la direction de Françoise Lainé puis de Frédéric Boutoulle (Ausonius, Université Bordeaux 3) en collaboration avec le Department of Digital Humanities.

Le projet est financé par les Investissements d’avenir, le Conseil Régional d’Aquitaine, et la DRAC Aquitaine via la Bibliothèque Numérique d’Aquitaine. Objectifs : poursuivre la série de données, fournir une interface bilingue anglais - français, une interface cartographique, et une procédure de « moissonnage ». Au DDH du King’s college, les informaticiens Miguel Viera puis Emma Tonkin sont spécialement chargés de ces développements.

Pour les médiévistes et les informaticiens, ce programme donne lieu à de mutiples travaux : transcription des Rôles (développer les abréviations notamment), les analyser sous forme de calendars, identifier les intervenants, les dates, les lieux etc. , encoder les analyses pour enfin les indexer. L’équipe du Department of Digital Humanities, sous la direction de Paul Spence, a collaboré étroitement avec les chercheurs historiens pour créer un modèle d’encodage afin que le texte se prête à des requêtes, des indexations et des affichages multiples.

Le programme se poursuivra de mai 2013 à 2015 en Angleterre avec un financement de la fondation Leverhulme et de nouvelles collaborations (équipes universitaires de Southampton et de Keele, Ann Curry et Philip Morgan). 

Les principaux atouts de ce projet sont l’importante collaboration dans la continuité, la dimension internationale, le fort ancrage régional, la grande interdisciplinarité des intervenants (médiévistes, archivistes, informaticiens) et l’intervention importante des Humanités numériques.

 En termes de valorisation, un transfert est attendu du Department of Digital Humanities vers la Banque numérique des Savoirs d’Aquitaines (BnSA). L’aboutissement du projet devrait permettre l’accès à la version française du site web des Rôles gascons via le Portail Aquitaine Patrimoines de la BnSA, ce qui permettra de fournir à un large public,  des données historiques « brutes », facilement accessibles grâce à leur mise en forme et à un travail de médiation permettant de bien comprendre et remettre ces données dans leur contexte historique. Seront également mis à disposition,  un glossaire des termes spécialisés et historiques utilisés dans les Rôles gascons ainsi que des notices biographiques sur les principaux personnages apparaissant dans les Rôles gascons, en particulier les grands officiers nommés par le roi d’Angleterre dans le duché d’Aquitaine. 


En savoir plus 
: http://www.g
asconrolls.org/index.html

Rédaction : propos recueillis par Catherine de NOTER (LaScArBx), avec la collaboration de Frédéric BOUTOULLE (Ausonius)

© photos : Atlas catalan (Majorque, vers 1375), Bibliothèque Nationale de France - Rôles gascons, the National Archives (TNA), Kew, Grande Bretagne

Figure dans les rubriques
Avancement des projets de recherche


HAUT