Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

ALHYEN : ALimentation, HYgiène et ENvironnement en Grèce ancienne : approche pluridisciplinaire

Porteur de projet : Alain Bouet, AUSONIUS

Partenaires :

-PACEA (UMR 5199)

-IRAMAT-CRP2A (UMR 5060)

-McMaster University Ancient DNA Center

-Chrono-environnement (UMR 6249)

-LAMPEA (UMR 7269)

-Université autonome de Madrid (Laboratorio de Arqueozoología)

-Centre Camille Jullian (UMR 7299)

-Ecole française d’Athènes

Financement : 174 945 €

Durée : 3 ans

Recrutements prévus : un contrat doctoral : Kévin Roche au 1er septembre 2016 – sujet : «Alimentation, hygiène et environnement : bioarchéologie des résidus stercoraux des sites égéens» et un contrat post-doctoral (1 an) : Brice Ephrem (janvier 2017)


L’archéologie permet d’explorer des problématiques diachroniques au travers du prisme des sociétés anciennes. Parmi celles-ci, l’hygiène apparaît comme une préoccupation majeure dans l’Antiquité et particulièrement dans le monde gréco-romain. La gestion des déchets organiques est appréhendée de façon nouvelle à l’époque hellénistique par la mise en place de structures originales (égouts, latrines). Ces déchets, issus de la chaîne alimentaire, documentent, par une approche pluridisciplinaire, les modes de consommation (notamment halieutiques), l’état sanitaire (charge parasitaire), les contextes paléoenvironnementaux, les relations hommes/milieux et leur évolution. Le but de ce projet, original par ses problématiques et par ses méthodes, est d’éclairer les interactions entre faits culturels (alimentation, économie, commerce, migrations, rapport à l’hygiène individuelle et collective…) et faits naturels (écosystèmes, bio et pathocénose, changements climatiques et environnementaux) permettant de préciser les impacts des activités humaines sur l’environnement en Grèce antique. Le projet repose sur deux contrats inter-connectés. Un contrat post?doctoral dont l’objectif est de fournir pour la première fois une étude de l’ichtyofaune marine et dulçaquicole, pêchée et consommée à cette période. Cette recherche sera confrontée à toutes les sources disponibles (iconographie, textes, épigraphie, éléments matériels). Un contrat doctoral, conduit en étroite relation avec le contrat post?doctoral, portera sur les marqueurs parasitaires pouvant être détectés dans les résidus stercoraux prélevés dans les comblements des systèmes d’évacuation antiques, ces deux volets étant associés dans la mesure où plusieurs parasitoses sont dues à l’ichtyophagie. Les résidus urinaires et stercoraux, transformés au fil du temps en concrétions, peuvent être aussi étudiés par les méthodes archéométriques. Ces analyses doivent permettre de suivre la taphonomie de ces concrétions pour mieux appréhender la question de leur nature originelle et de leurs transformations post-dépositionnelles. Elle peut également renseigner sur les conditions de vie et d'environnement des populations ayant produit ces déchets biologiques, lesquelles ont pu fonctionner comme des "filtres environnementaux" (pollution aux métaux lourds). Une approche de paléo-métagénomique est également envisagée dans cette optique de reconstruction paléo-environnementale.

Ces approches adossées contribueront à une meilleure connaissance des liens entre alimentation, environnement, hygiène et mode de vie dans le monde antique.

Figure dans les rubriques
AXE 1 - PEUPLEMENTS ET TERRITOIRES


HAUT