Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

BASE DE DONNEES NATIONALE DU PERGELISOL PLEISTOCENE

Pascal Bertran (PACEA, CNRS, UB1),

Partenaires : CRPAA
LGP Meudon

Financement : 9370 €

Durée : 3 mois (1er octobre 2012 – 31 décembre 2012)

Recrutement CDD : Eric Andrieux (08/10/12 au 07/01/13) UB1

L’extension du pergélisol pléistocène en France reste à l’heure actuelle mal connue et très discutée. Des travaux récents, notamment en Aquitaine, ont fait apparaître de nombreuses données inédites qui semblent invalider les reconstitutions à l’échelle de l’Europe parues récemment. La datation par OSL du comblement des structures périglaciaires fossiles (cryosols, fentes en coin) rend dorénavant possible l’établissement d’une chronologie des différentes phases d’extension du pergélisol et sa mise en parallèle avec les variations climatiques documentées en contexte glaciaire et marin. La caractérisation des structures et leur interprétation en termes paléoenvironnementaux, basée sur les études actualistes récentes, permet également de préciser les conditions paléoclimatiques associées.

L’étude de ces structures périglaciaires ouvre donc de nouvelles perspectives de connaissance des paléoenvironnements contemporains des occupations paléolithiques. La compilation des dates radiocarbone faites sur les sites paléolithiques français semble en effet indiquer que les phases à pergélisol ont eu un impact majeur sur le peuplement. La France, placée à la charnière entre l’Europe du Nord pergélisolée de manière pérenne au cours des Pléniglaciaires et la péninsule ibérique préservés des incursions du pergélisol, est un secteur d’étude privilégié pour aborder cette problématique.

Decametric polygons, Villeneuve-sur-Allier. Photo IGN. Decametric polygons, Villeneuve-sur-Allier. Photo IGN.

 
Simplified geological map of France (BRGM) and geographic distribution of periglacial features.  


 

Figure dans les rubriques
Axe thématique 1 - Peuplements et territoires


HAUT