LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

Séminaire AUSONIUS du 14 mars 2017 : La « fabrique urbaine » dans la fabrique de l’histoire

le 14 mars 2017 de 18h à 20hSéminaire AUSONIUS du 14 mars 2017 : La « fabrique urbaine » dans la fabrique de l’histoire

Par Patrick BOUCHERON, Professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Paris 1, Directeur des Publications de la Sorbonne et invité de la Chaire Gilles Deleuze de la fondation Bordeaux Université

Amphi archéo (ACH005)

Maison de l'archéologie

Université Bordeaux Montaigne



La « fabrique urbaine » dans la fabrique de l’histoire

Concept anglais, la fabrique urbaine, dont les historiens et archéologues français se sont largement emparés, notamment « l’école de Tours », pour l’étude conjointe des dynamiques de la construction et des pratiques spatiales, a été déclinée à différentes échelles : celle relative aux marqueurs de l’espace public et à la définition de cet espace (de l’échelle de l’attribut matériel du gouvernement urbain au monumental) à celle de l’espace urbain dans sa globalité. La première tend à privilégier  une approche synchronique du processus, la seconde une approche plus diachronique. Cette dernière, telle qu’elle est menée dans la collection de l’Atlas historique des villes de France, se joue d’une multiplicité de sources (textuelles, archéologiques, iconocartographiques) et d’une interdisciplinarité, pour rendre compte de la fabrique urbaine par l’intermédiaire d’une production centrale : le plan historique ; élaboré à partir du cadastre napoléonien, le plan donne une vision cumulative des formes spontanées et planifiées du processus de construction spatiale. Ainsi, les atlas constituent de véritables outils pour tous les acteurs de l’urbain et du patrimoine (chercheurs, aménageurs, élus, habitants).


Dernière mise à jour lundi 06 février 2017


HAUT