LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux 

Accès direct

Débat "L'archéologie en Europe aujourd'hui" - jeudi 20 février 2014 à l'Université Bordeaux Montaigne

le 20 février 2014 à 17h30

Organisé par Christelle Lahaye (Maître de conférences en Physique appliquée à l'Archéologie - IRAMAT-CRPAA) et Alexis Gorgues (Maître de conférence en Archéologie protohistorique - Ausonius)

En présence d'Ann Brysbaert (Marie Curie Fellow, Gerda Henkel foundation, Université de Leiden ; Professeur invité de l'UFR Humanités)

17h30 Amphi Renouard – Université Bordeaux Montaigne

Depuis le début du mois, notre collègue de l'Université de Leiden Ann Brysbaert séjourne dans notre université au titre de professeur invitée de l'UFR Humanités. Riche d'une trajectoire européenne, cette spécialiste de l'âge du Bronze Egéen (IIe mill. av. J.-C.) est aussi une bonne connaisseuse des arcanes universitaires des pays d'Europe du Nord, principalement, alors que pour notre part, nous sommes plus familiers des milieux archéologiques espagnol et italien.

L'archéologie est une science qui bénéficie d'une notoriété certaine, notamment du fait de sa médiatisation. Mais il faut bien reconnaître que les réalités de sa pratique, du milieu professionnel qui la structure et de la construction du raisonnement archéologique sont encore parfois méconnues hors de la sphère des initiés, un problème dont les archéologues sont sans doute en grande partie responsables.

L'archéologie, et au-delà les sciences archéologiques (ce grand chapeau disciplinaire qui nous unit entre autres à nos collègues archéomètres), occupe une place importante à l'UBM, où travaille une équipe de formation réunissant quinze enseignants-chercheurs (dont quatre PR et onze MCF) répartis sur deux départements (Histoire de l'Art et Archéologie et Histoire).

Notre envie est donc de profiter de l'opportunité de la venue d'Ann Brysbaert pour organiser un débat informel autour de la pratique des Sciences Archéologiques en Europe occidentale, un débat que nous voulons ouvrir à toute la communauté universitaire afin de permettre au plus grand nombre de nos étudiants et de nos collègues de s'emparer de cette discipline souvent très complémentaire de la leur, voire simplement à satisfaire leur curiosité. Mais au-delà, nous voudrions alimenter la réflexion sur sa place au sein de l'institution universitaire.

Cette rencontre-débat sera introduite par une présentation d'environ une demi-heure.


Alexis Gorgues (AUSONIUS) et Christelle Lahaye (IRAMAT-CRPAA)




Dernière mise à jour mercredi 17 décembre 2014


HAUT