Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Conférence de Sophie Krausz à Oxford, 31 mars 2017 : Les Gaulois assiégés : se défendre contre Rome

31/03
Publié le mercredi 29 mars 2017
Conférence de Sophie Krausz à Oxford, 31 mars 2017 : Les Gaulois assiégés : se défendre contre Rome

Sophie Krausz, chercheur du LaScArBx (AUSONIUS, université Bordeaux-Montaigne-CNRS) donnera une conférence le 31 mars à l'université d'Oxford sur le thème : 

Les Gaulois assiégés : se défendre contre Rome / Gauls under siege : defending against Rome. 

résumé

Depuis le 19e siècle, de nombreux savants français et britanniques se sont interrogés sur les stratégies de César pendant la guerre des Gaules. En reconstituant les célèbres sièges qui lui ont permis de vaincre les Gaulois, on remarque que les auteurs se placent toujours du côté des Romains pour expliquer comment ils ont gagné la guerre.  Mais la manière dont les Gaulois se sont défendus contre les Romains n’a été que peu étudiée. Les modes de défense qu’ils déployaient au cours des sièges peuvent être partiellement reconstitués à partir du texte de César qui donne quelques indications ici ou là. Ces allusions permettent essentiellement de comprendre la manière dont les Gaulois utilisaient leurs fortifications dans le feu de l'action. Parallèlement, grâce aux progrès des recherches archéologiques sur les remparts de l’âge du Fer on connait désormais de mieux en mieux l’architecture et la fonction des ouvrages défensifs construits par les Gaulois. Si certains remparts ont pu être édifiés en temps de paix comme certains murigallici, les énormes remparts massifs du Centre de la France sont de véritables ouvrages technologiques conçus pour la guerre. C’est le cas des fortifications du territoire des Bituriges dont la ville principale est Bourges, l’ancienne Avaricum assiégée par César en 52 BC. Ce territoire correspond à l’une des plus vastes civitates de la Gaule au Ier s. BC et comprend une série de fortifications qui ont fait l’objet d’études et de fouilles depuis plus de 40 ans (Bourges, Levroux, Châteaumeillant, Argentomagus, Hérisson…).

Cette conférence présentera les résultats des fouilles archéologiques récentes sur les remparts du Centre de la France et montrera que les Gaulois maitrisaient une technologie spécifique combinant projet architectural et ingénierie militaire. En combinant les données archéologiques et les sources textuelles, nous examinerons également les fonctions des fortifications à la lumière des tactiques défensives déployées par les Gaulois. On verra en particulier que le rempart massif, ultime modèle celtique, n’est pas qu’un simple talus de terre. Il révèle au contraire la mise en œuvre d’une technologie élaborée au sein de laquelle le murusgallicus peut devenir un atout essentiel pour faire échec aux sapes et aux mines des Romains.

Mots-clés : architecture ; poliorcétique ; murusgallicus; rempart massif ; défense active ; défense passive.

En savoir plus sur le cadre de cette conférence (programme du colloque



HAUT