Université de Bordeaux
LabEx LaScArBxCluster of Excellence
Cluster of excellence

Séminaire Ausonius du 6 mars 2014 - Philippe Blaudeau

06/03 : 18h
Publié le mercredi 19 février 2014
Séminaire Ausonius du 6 mars 2014 - Philippe Blaudeau

Géo-politique ou géo-ecclésiologie? Autour des grandes controverses de l'Antiquité tardive.

Par PHILIPPE BLAUDEAUProfesseur d'histoire romaine à l'université d'Angers/Institut Universitaire de France/CERHIO UMR 6258)

Salle Pierre Paris d'Ausonius à 18h – Maison de l'Archéologie – Université Bordeaux 3


Résumé :
 

Du Concile de Chalcédoine à la mort du pape Agapet ( 451-536 ) les nombreux changements décidés par l'autorité impériale montrent l'incertitude du conflit autour des définitions christologiques qui oppose les trois grandes puissances ecclésiastiques, le Siège apostolique de Rome, le siège de Constantinople et son concurrent monophysite d'Alexandrie, pour ne rien dire d'Antioche. Souvent traitée selon une approche restrictive ou anachronique, cette lutte est globale et peut être étudiée sous l'angle géo-ecclésiologique : en effet, ce sont trois conceptions alternatives du dogme, de l'organisation et du contrôle de l'Église qui s'affrontent à grande échelle. Chaque protagoniste tente de faire triompher ses principes spécifiques de gouvernement qui sont fondés sur une compréhension particulière de la tradition et des canons, pour définir un espace significatif d'influence et y affirmer sa présence pour légitimer ses revendications. Afin d'assurer la réalisation de ce projet, le soutien de l'empereur et l'adhésion de l'opinion publique doivent être conquis. Cela implique de développer les médiations symboliques et d'organiser des campagnes de persuasion particulièrement ambitieuses



HAUT